Rechercher
  • Maurice Coton

Esthétique

Dans l'absolu, tout un chacun sans doute est en mesure de créer un objet, composer une musique, peindre un tableau ou écrire un poème. Chacun ainsi dans son rôle cherche à trouver la définition de l'esthétique qu'il emprunte. Maintes et maintes fois, je m'y suis appliqué, le plus souvent en me heurtant à des concepts invisibles ou infranchissables. Le poème Esthétique, comme une leçon improvisée, donne libre cours à cette quête sans fin. Son sens est loin d'être tranché. Peut-être narre-t-il simplement l'histoire d'une œuvre célébrée, aujourd'hui oubliée, et sur le point d'être redécouverte en pleine lumière, comme si elle n'avait jamais existé. Qui peut croire que la souche rencontrée au détour d'un chemin creux prend une allure surhumaine pour une cause esthétique ?



ESTHÉTIQUE


Sur la piste des pillards

l’envie de plaire ciselle la nature.

En proie aux démons

la main sculpte.

Elle moule la faute originelle

jusque dans une cassure de la matière.

Ainsi l’événement arrive

quand l’esthétique se joint

aux instruments de liberté.

Tout est fait pour que le socle

de la statue se scinde.

Le drap qui la recouvre

servira pour d’autres usages.

Impériale l’œuvre s’adoucira

et décorera de sa tempérance

le climat des enfers.



161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout