top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMaurice Coton

Le goéland

La plume en main et avec elle, en hauts circuits, le poète rallie son île. Là, il ouvre un œil qui voit un oiseau. Aujourd'hui, c'est un goéland. L'autre œil rêve, à tire-d'aile, et d'un élan saisit les mots au vol. Les yeux, oui tous les deux éblouis, leurs cils au ciel et aux dieux même, silencieusement créent le poème. Une fois écrit, le goéland dans son cirque, oui, crie cui-cui, comme un adieu.


LE GOÉLAND


Le goéland

Pour dire je

Il crie de joie

Pour dire tu

Il te dit vis

Et pour dire il

Il ouvre une aile

Mais pour dire elle

Il cherche une île



250 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page