Rechercher
  • Maurice Coton

Rien n'a changé Tout a changé

Voici deux poèmes écrits à la suite l'un de l'autre, le premier un 17, le second un 18, du dernier mois d'une année déjà passée. L'apparition d'une personne disparue évoque toutes sortes de sensations qui créent une envie de revivre le temps, dans l'idée même du changement comme mode d'existence. D'où une composition en miroir, qui tour à tour veut tout et son contraire, quitte à m'interpeller, peut-être pour mieux ne pas me connaître d'autre moi que celui d'aujourd'hui. Mais quelle est cette voix qui me parle ainsi ?


RIEN N'A CHANGE


Cette personne que tu n'as pas vue

Depuis des années et des années

Soudain apparaît à tes yeux

Tu t'aperçois que rien n'a changé

Et que tout ce que tu as oublié

S'est transformé en souvenirs

Qui n'ont plus rien en commun

Avec ton existence passée

Et tu ne crois pas un instant

Que tout va recommencer

Que tout sera comme avant

Comme au temps très lointain

Où tu m'étais déjà inconnue


TOUT A CHANGE


Maurice mais oublie donc ton passé

Reviens vite à la réalité

Et tu verras qu'elle n'a rien oublié

Tu verras que tout a changé

Il n'y a pas d'autre changement

Va Maurice du passé au présent

Va encore du présent au passé

Et tu ne voudras plus rien changer

Tu voudras que rien ne change

Que ce changement que tu ne connais pas

Et dont tu ne prendras conscience

Que dans la mémoire du passé

Maurice mais oublie donc ton passé

74 vues1 commentaire

© 2018  Sandre Wambeke