© 2018  Sandre Wambeke

Briographie

Être ou n’être pas un enfant

N’empêche pas un jour de naître

Un neuf juillet cinquante-quatre

À dix-sept heures quinze ou presque

Disons pour rire plutôt treize

A La Tronche près de Grenoble

 

Du sang d’un peuple le plus noble

Descendant de fils de mineurs

Dont le grand-père commissaire

De police nommé Maurice

Disparu dans la même année

Au mois de mai un an après

 

La naissance de Jean-Denis

Mon grand frère si ressemblant

Au portrait de l’autre grand-père

Le papa de notre maman

Un militaire de carrière

Un peu plus grand que la moyenne

 

Issu des terres de Mayenne

Et passé par la Grande guerre

La tronche et le tronc aux tranchées

Au joug de la folie humaine

Il ne m’en fallait guère plus

Avec des histoires si denses

Pour me jeter dans l’existence

Par le jeu des coïncidences

Qui me soufflèrent ce conseil

Ne frappe pas avant d’entrer

A la porte de ton poème

Laisse ta plume ouvrir ses ailes

 

Pour que s’envole mon enfance

Depuis j’y cours à toutes jambes

Le flair au nez en fleur en elle

Me tient lieu de rose des vents

Comme les mots de gouvernail

Dans leur langage analogique

 

À peine ai-je eu le temps de faire

La tournée des quais de l’Isère

Que déjà m’avale l’hiver

Vivre mon baby-boom en scène

En bancs de poissons vers le Seine

D’abord Sèvres et Bougival ...