© 2018  Sandre Wambeke

Rechercher
  • Maurice Coton

Eclipse de mer

Personne ne l'a jamais vue, la poésie. Si elle était un phénomène étranger à notre planète, je la comparerais volontiers à une éclipse. Le nombre infini de fois où elle disparaît en rencontrant d'autres astres lui donne son caractère exceptionnel. Il s'agit bien sûr de sa faculté incommensurable à fabriquer des images de toutes les natures. La position idéale pour y parvenir consiste à se laisser emporter par le roulis du langage. C'est le sens à chercher dans ce poème Eclipse de mer qui propose une croisière, les yeux rivés sur son propre ciel, comme face à un abandon ou une disparition dans l'élément liquide originel, par la philharmonie des mots.


L’ÉCLIPSE DE MER


Écluse de l’air

L’éclipse de mer

Plus stable que le sable

Plus douce que la mousse


L’éclipse de mer

Plus blanche que la lande

Plus noire que le soir


L’éclipse de mer

Sur tant d’espace

Pour aucune place

Sur tant de vide

Pour aucune bride


L’éclipse de mer

Encoche dans la fosse

Veille dans le ciel


L’éclipse de mer

Ajoute à mon égarement

Bientôt arrive

Bientôt m’emporte

78 vues