Rechercher
  • Maurice Coton

La perte du rire

Quelle singulière manière d'aborder un nouveau thème, celui de l'humour dans la poésie, en présentant ici un poème qui n'en comporte pas la moindre étincelle, du moins en apparence ! L'on pourra donc considérer que c'est une exception volontairement choisie qui m'obligera à vous proposer la prochaine fois un poème de circonstance. Sans doute ai-je pris trop de précautions pour suggérer quand même maintenant que le poème "La perte du rire" est une entreprise de démolition du sens de l'humour, et par conséquent un appel au rire en dernier ressort.

LA PERTE DU RIRE


Tu te demandes si tu as pensé à ça

Que tu ne seras pas toujours drôle

Et que tu ne l’es peut-être déjà plus

Pensé que ça finirait par t’arriver aussi

Car on ne saurait être drôle tout le temps

Le contraire serait plutôt même anormal

Il n’y aurait donc rien à regretter

Rien d’autre à dire que de le reconnaître

En laissant ta place à des gens plus drôles

Qui ne te feraient pas rire forcément

Mais feraient rire le même public

Et l’on pourrait bien remplacer le mot rire

Par n’importe quel signe sensoriel

Pour t’assurer que tu ne seras plus drôle

0 vue

© 2018  Sandre Wambeke