© 2018  Sandre Wambeke

Rechercher
  • Maurice Coton

Le bijoutier rit

Mis à jour : mars 6


Dans quelques jours, ainsi qu'on le pratique depuis les temps anciens, l'on s'offrira des étrennes pour célébrer la nouvelles année. Tous les cadeaux existent, dans tous les registres, du poème enfantin jusqu'au bijou précieux. En écrivant le poème Le bijoutier rit, j'ai le sentiment d'avoir fait coup double, puisque je relate le récit réel d'une longue amitié qui a débuté au lycée Jacques Decour et se poursuit jusqu'aujourd'hui. Le poème dévoile quelques secrets qui finissent sur le beau verbe écrouir.

Quand il écrouit, Thierry déforme, à chaud ou à froid, son métal ou son alliage au-delà de sa limite d'élasticité. De même, le poète écrouit ses mots au-delà de leur limite d'élasticité ou de plasticité.

LE BIJOUTIER RIT


Rue Durantin tintamarre

Thierry le bijoutier rit

D’une bague blague à part

Qui tourne en boucle à son doigt

L’orfèvre à l’établi grave

En père ses pierreries

Il martèle le métal

Oui certain pour qui sertit

Qu’écrire ainsi c’est écrouir




87 vues1 commentaire