Rechercher
  • Maurice Coton

Le p'tit doigt sait

En cette période de confinement planétaire, un regard sur les premiers artistes qui vivaient dans les grottes pourrait nous réapprendre à peindre ou écrire. Vieilles de plus de 40 000 ans, leurs œuvres ne cessent de faire revivre et célébrer le peuple des troupeaux sauvages que leurs mains approchaient pour accrocher, puis écorchaient pour embrocher. Le poème qui suit, écrit en début de semaine, imagine un artiste "pariétal" en train de réaliser une main au pochoir sur la paroi de la grotte. Ce faisant, son esprit attribue à chaque doigt un pouvoir essentiel et l'amène à terminer son tableau par des points de suspension destinés aux générations futures.


LE P’TIT DOIGT SAIT

Dans la grotte des ancêtres

Une main peinte aux parois

Au regard émerveillé

Livre un secret d’alchimie

D’un verbe à chaque doigt Voir

Au pouce Avoir à l’index

Devoir au majeur Pouvoir

A l’annulaire et Savoir

Au p’tit doigt en pointillés









78 vues1 commentaire

© 2018  Sandre Wambeke