Rechercher
  • Maurice Coton

Par le poignet

Encore un poème écrit récemment qui ne figure pas dans le site. Sa place, il la trouvera dans "Amour ci conte"comme tous les nouveaux poèmes, et plus précisément dans les "Poèmes des Vœux". Il s'agit d'une invitation au départ, sans doute pour un voyage dans le temps. Le sens n'est pas évident à suivre ni démêler. Je ne suis pas sûr d'ailleurs qu'il y en ait un. Il y a plutôt un temps immobilisé à midi, le soleil au zénith, où les aiguilles de l'horloge se confondent "pour t'embrasser". Ici les sentiments tiennent lieu de paysage caché, symbole d'éblouissement. Ayons la faiblesse à ce moment de l'année de croire que cet endroit existe, dans la formule d'un vœu idéal et livré à lui-même, mais pour chacun de nous en plein cœur. Et par le poignet, au plus fort de l'enfance.


PAR LE POIGNET


En avance mais pas trop

Pars où le temps se croit libre

Et par le poignet te mène

Aux aiguilles de midi

Qui montées l'une sur l'autre

En plein soleil aimantées

Sans lire l'heure donnée

A leurs cultes délivrées

Se cachent pour t'embrasser

51 vues1 commentaire

© 2018  Sandre Wambeke