Rechercher
  • Maurice Coton

Tout pour l'amour


Pourquoi n'en finit-on jamais avec l'amour ? Parce que c'est la raison de l'art, semblable à l'eau que rien n'arrête et dont il est vain de chercher un sens qui renvoie l'image d'une parole en gestation. Les deux poèmes suivants tentent d'abonder dans cette "direction" qu'aucune carte n'indique jamais. Le premier se lance à la poursuite de l'amour avec des mots simples et contraires, le second choisit une autre stratégie avec un nouveau vocabulaire. Chaque lectrice et lecteur peut les regarder tous les deux comme des cartes d'invitation.

TOUT POUR L’AMOUR


As-tu vu passer l’amour

Le voici qui entre il court

Et s’envole à ton secours

Pour de vrai par les faubourgs

Tantôt balaise ou balourd

Et la proie et le vautour

Qui hautain gravite autour

Sachant qu’il fera tout pour

Franchir la nuit et le jour


*

AMOUR ÉTEND


Pas d’amour du temps

Sans amourtume

L'amouragan

C’est tant l’amour

Qu’amour étend

A la raison

L’amourizon

Et plein les dents

D’amourriture

71 vues

© 2018  Sandre Wambeke