Rechercher
  • Maurice Coton

Traces

Les poèmes Traces et Pourquoi mourir abordent avec et sans douleurs le thème de la mort. La poésie ne se commande pas, car avec et sans la mort, elle n'existe pas. Mais attention, pas n'importe quelle mort, pas celle qui anéantit, triste et triviale, mais au contraire celle qui laisse des traces, qui interroge, qui entraîne là où la vie brille encore à travers une plume d'oiseau. L'illustration choisie montre les traces de passages d'oiseaux sur le sable, comme des flèches qui indiquent toutes les directions. Les observant comme on déchiffre un message, on se demande si l'origine de l'écriture - et de la poésie par conséquent - ne provient pas des empreintes sur le sol d'une mouette rieuse. Quand bien même le temps se compose de ces instants furtifs et futiles, nul être vivant ne peut nier que rien ne les égale jamais.


TRACES


Cri perçant

Recouvert

Aussitôt oublié

On vit deux fois

Avec la mort

Et sans elle

Avec et sans douleurs

Pierres desséchées

Aux regards lointains

Blocs unis

Instables

Avant l’avalanche


POURQUOI MOURIR


Pourquoi mourir

Quand le vent souffle et arrache une plume à l’oiseau

Qui vient de naître

Et donne la couleur que la terre attendait

Pourquoi mourir

Quand les yeux s’ouvrent sur le ciel

D’où tombe la plume d’un oiseau en plein vol

Qu’on voit disparaître au loin

Et prendre la lumière dans l’éblouissement du jour

Pourquoi mourir

Quand l’enfant qu’on était semble se réveiller

Et s’étonner que la vie brille encore

A travers la plume de l’oiseau sur sa branche

Qui va bientôt s’envoler

Sans savoir où aller

Sans jamais plus revenir.




162 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le phare